top of page
Rechercher

L'importance de l'hyperréalisme à l'âge de la photographie

Est-il toujours nécessaire d’apprendre les techniques traditionnelles quand l’art contemporain devient de plus en plus bizarre? Penchons-nous sur un mouvement qui gagne en importance en parallèle de l’abstrait: l'hyperréalisme


Deux nature mortes par Julie Beck représentant une multitude d'objets. La première peinture est sombre, la majorité des objets sont noirs/foncés. L'élément principal est une statue de fennec en bronze. L'arrière-plan est un décor hivernal sous la pleine lune. La deuxième peinture est plus claire et représente un buste miniature de Vénus en plâtre, deux lapins gris imprimés en 3D, ainsi que d'autres objets devant une palette de peintre en bois.
The Archetype et The Choice of Venus, Julie Beck

L’hyperréalisme, qu’est-ce que c’est?

L’hyperréalisme est un mouvement artistique récent (fin des années 60), dont on a surtout entendu parler ces dix dernières années. Caractérisé par une volonté de représenter la réalité dans tous ses détails avec des techniques manuelles, (sculpture, peinture, dessin, etc.) il s’appuie fortement sur la photographie. «L’hyperréalisme» est donc à la fois une technique et un mouvement, dérivé du réalisme (19ème siècle) qui privilégie la représentation des gens et de la société comme ils sont, au lieu de se concentrer sur les nobles et les scènes religieuses.


L’hyperréalisme et la photographie

La photographie étant si accessible de nos jours, il est justifié de se demander si l’hyperréalisme, ou même le réalisme, ont toujours un intérêt. Pourquoi passer des heures sur une image qui peut être capturée en une seconde? C’est une question d’opinion et par conséquent il n’y a pas de réponse définitive. Cependant il est intéressant de se pencher sur le sujet, l’hyperréalisme étant toujours très présent dans l’art contemporain. La comparaison de l’art traditionnel à la photographie se pose depuis l’invention de cette dernière, mais il est intéressant de noter que toutes les photos ne se valent pas. Grâce au téléphones portables, prendre une photo est à la portée de tous. Techniquement parlant. Réaliser une belle photographie, en portant attention à sa composition, au cadrage, à la narration etc. demande des connaissances artistiques qui sont souvent ignorées. Il en va de même pour le dessin. Tout sujet n’est pas bon à prendre, et peu se prêtent à la réinterprétation hyperréaliste.


Première image: C. J. Henry assise en tailleur, de dos, en train de finir "Twinkle Toes", un grand dessin hyperréaliste de baskets Nike peintes en doré. Deuxième image: Un grand dessin hyperréaliste d'une tulipe vue du dessus. Le bras de C. J. Henry est visible dans le coin inférieur gauche, tenant un crayon.
Twinkle Toes et Parrot tulip par C. J. Henry

Mais où est l’intérêt?

L’hyperréalisme est avant tout un défi technique: il demande une maîtrise totale par l’artiste de ses outils, sans quoi le résultat n’est pas atteint. Il permet également au public de se sentir inclus; pas besoin d’un diplôme des Beaux Arts pour juger de sa justesse, contrairement à d’autres branches de l’art contemporains qui sont beaucoup plus opaques aux observateurs extérieurs. On comprend tout de suite cette différence quand les commentaires les plus courants concernant l’art contemporain sont «Incroyable, on dirait une photo» ou «Mon enfant de deux ans aurait pu faire pareil». Quand on est en quête de reconnaissance, le choix est vite fait.


Malgré tout, le réalisme est nécessaire et mérite sa place parmi les autres. Si il est abordé correctement, son caractère émotionnel est immanquable. En effet, pour beaucoup l’art sert avant tout à s’exprimer. Le choix des techniques et des sujets est propre à chacun et reflète ce qui nous tient à cœur. Dans cette optique, la représentation d’objet du quotidien, de scène banale, ou encore le portrait d’un proche prend plus de sens. Elle permet de dire au spectateur «Ce sujet est important pour moi. Il vaut la peine d’être observé de près.» Cet objectif peut évidemment être atteint via la photographie, mais il est plus difficile de retenir l’attention des gens sur une photo quand on en voit plusieurs centaines par jour. Qu’est-ce qui différencie cette image de tant d’autres? Quand on parle de réalisme, le temps passé à reproduire un sujet témoigne de son importance.


Applications

Maîtriser différents degrés de réalisme est idéal pour illustrer ses idées ou représenter ses émotions. Bien qu’intimidant, le réalisme (et l’expression personnelle) peuvent être atteint par n’importe qui via l’étude des fondamentaux, l’observation, et la patience.

Pour plus d'informations sur l'apprentissage du dessin réaliste, nous proposons les cours de Dessin: Fondamentaux.

Comments


bottom of page